Pollock

ATTENTION ! Cet article va être long…
Parce que, bon, écrire Pollock comme titre et ne rien mettre sur ce grand artiste, ce serait dommage.
C’est donc maintenant la minute « culture » (ou alors vous allez directement au nail art plus bas, personne ne le saura 😉 !) :

pollock.number-8« Jackson Pollock, surnommé Jack the Dripper, est né en 1912 dans le Wyoming. Il est l’un des plus grands peintres américains du XXe siècle et l’un des plus influents « expressionnistes abstraits », célèbre pour ses grandes toiles à partir de la technique du « dripping ». Durant les années 1930, Pollock s’est impliqué dans le Federal Art Project de la Works Progress Administration (WPA / FAP) comme assistant de peinture murale avec le peintre mexicain David Alfaro Siqueiros. Pollock, lors de sa première exposition personnelle en 1943 à la galerie « Art of This Century » de Peggy Guggenheim a impressionné la critique par la qualité picturale brute de ses toiles. Peu de temps après, le Museum of Modern Art a été le premier musée à acquérir une de ses œuvres. Quand il a quitté Manhattan pour une ferme de Long Island en 1945, il est également parvenu à un point tournant stylistique, et il a commencé l’exécution de ses drip paintings (1947-1950). Cette technique de coulée et les dribbles de peinture avec des brosses et des bâtons sur des toiles de grandes dimensions créé des dynamiques rythmiques et énergiques et des motifs curvilignes très particuliers. Il est mort dans un accident de voiture à Long Island en 1956. »
(Bio tiré des fiches de culture de l’Express)

Allez, maintenant vous pouvez vous détendre et vous amuser en créant une jolie toile façon Pollock et découvrir mon nail art du jour façon « Pollock » donc.
C’est un des nail art que j’ai préféré porter.
J’en ai passé du temps, avec Monsieur mon mari en assistant, pour le réaliser. Avec une paille, et va y souffle que tu souffleras… un bon shoot de solvant ! mais le résultat est là… Par contre, bonjour l’angoisse, malgré les scotchs tout autour de mes ongles pour protéger, j’avais du vernis partout.
@+++

pollock

Laisser une réponse